Damien, pouvez-vous nous faire une petite présentation de votre équipe ? 

Notre équipe est composée de joueurs de 5 clubs du bassin de Saint Quentin en Yvelines et Versailles Grand Parc dans le département des Yvelines (78).

Cette entente a été créée pour proposer aux jeunes de nos clubs un parcours de performance dans les catégories jeunes afin qu’ils ne désertent pas notre bassin pour des clubs de plus grand standing dans l’ouest parisien. Cela permet de garder ces joueurs dans nos équipes séniors, et ne pas perdre un long travail formatif.

On pouvait craindre au début les conflits entre joueurs de clubs rivaux dans le passé, mais les joueurs se sont parfaitement adaptés et impliqués dans le projet. Aujourd’hui, c’est une véritable équipe à part entière, avec des joueurs qui sont devenus amis et qui créent un lien interclub très intéressant.

Nous avons donc un effectif de 20 joueurs qui s’entraine 2 fois par semaine ensemble + 1 ou 2 séances dans leur club respectif en séniors.

Etes-vous des habitués du championnat -18 nation ? Comment s’est passée votre saison 2017/2018 ?

Nous avons quitté le niveau national il y a deux saisons après une non qualification lors des délayages régionaux. Nous retrouvons donc cette saison ce niveau avec beaucoup d’envie.

Concernant notre saison 2017/2018, elle s’est déroulée parfaitement avec 15 victoires en 15 matchs de championnat élite régional IDF -17ans (le plus haut niveau région à Paris) dont une victoire en finale contre Tremblay en France. Nous avons également gagné la coupe départementale et le tournoi -18 de Lorient avec uniquement des -17ans.

Cette équipe a évidemment de grandes qualités handballistiques et physiques mais sa force, c’est avant tout le mental.

Que représente pour vous cette compétition nationale pour la catégorie -18 ? Peut-on dire qu’elle constitue un tremplin pour vos jeunes ? 

Ce championnat de France est l’aboutissement de plusieurs années de travail des clubs afin d’amener nos joueurs vers le plus haut niveau des catégories jeunes.

Certains n’auront pas la chance ni la possibilité de continuer sur un niveau national donc pour eux c’est l’aventure handball d’une vie.

Pour les autres c’est un tremplin vers le niveau national séniors, cela va leur permettre de se confronter aux meilleurs joueurs et forcément de progresser à plus grande vitesse. Pour la plupart, c’est une année décisive pour l’avenir, puisqu’il leur faudra choisir une orientation pour leurs études. Le handball peut à la fois être une opportunité de carrière mais, quoiqu’il arrive, cela leur apportera plus de maturité et le sens du travail régulier.

Comment abordez-vous cette semaine de stage à Concarneau ? Dans quel état d’esprit êtes-vous ? 

Nous prenons cette semaine de stage comme une chance pour notre collectif de bien préparer la saison. Pouvoir être confrontés avec de grands noms du handball Français chaque soir n’est pas donné à tout le monde et nous voulons prouver que notre place à Concarneau est méritée.

Ce sera l’occasion pour nos joueurs, de partager avec des professionnels et de mesurer, malgré leur talent, le chemin qu’il reste à parcourir.

Dans quelle mesure attachez-vous de l’importance à cette semaine de préparation et à ce tournoi ?

Cette semaine représente plus d’un mois de travail habituel pour mon collectif. Avec le reste de l’année, deux séances par semaine et un match le weekend, elle va nous permettre d’avoir un réel suivi entre les séances et de pouvoir appliquer tous cela en match le soir.

De plus, cela permettra de renforcer encore davantage la cohésion du groupe avant le lancement de la saison.

Vous aurez, durant cette semaine de stage, la possibilité de faire deux entraînements quotidiens et un match en soirée, comment pensez-vous gérer cette charge de travail pour vos joueurs ?

Nous consacrerons les matinées à du travail physique de renforcement ou de récupération, avec des séances spécifiques selon les joueurs.

L’après-midi sera consacrée au « handball » avec des sessions de jeux, de travail particulier sur des combinaisons ou des phases de jeu.

Le soir, nous essaierons de combiner l’ensemble lors du match.

Comment envisagez-vous cette nouvelle saison avec votre équipe, quels sont vos objectifs ?

L’objectif annoncé est la qualification en poule haute du championnat de France. Le tirage au sort et l’organisation des poules en Ile de France rendent la tâche très ardue.

Avec une Poule 100% parisienne et uniquement des conventions de clubs, ce fonctionnement nous interroge quelque peu sur les volontés de la fédération. Et sincèrement, nos jeunes n’imaginaient pas l’expérience « championnat de France », uniquement en Ile de France.

Donc nous allons faire notre championnat de France Ile de France en espérant bien figurer et attendre une 2nd phase avec, je l’espère, des voyages en province.

Merci Damien !