L’interviewé de la semaine est Benoît Jambry, responsable de l’ARCCH.

Sur l’affiche du Caraty Espoirs, le logo est celui de Cesson-Rennes mais, comme pour bon nombre d’équipes engagées dans le championnat nation, il s’agit en fait d’une entente de ces derniers avec le CPB Rennes et l’AS Chantepie.

Comment envisagez-vous cette nouvelle saison avec votre équipe, quels sont vos objectifs ?

Benoit Jambry : L’objectif sur un plan « résultat » pour l’ARCCH est de se qualifier pour les poules hautes du championnat de France. L’objectif sur un plan « formation » pour l’ARCCH est, au fur et à mesure de la saison, amener les jeunes vers le Haut Niveau.

Dans le cadre du prestigieux tournoi Caraty, votre présence à Concarneau s’inscrit-elle dans une perspective particulière ?

Benoit Jambry : Le tournoi Caraty représente pour nous des valeurs de solidarité, des valeurs que l’on souhaite mettre en avant.
Le tournoi Caraty va nous permettre de construire un groupe. Créer une dynamique d’équipe avec l’intégration des joueurs nés en 2002.
Sur un plan sportif, ce tournoi va nous mettre tout de suite dans une méthode de travail de haut niveau. Le nombre d’entraînement et de match va nous permettre de démarrer la saison avec des repères communs, « c’est du temps de gagné ».

La compétition nationale pour la catégorie -18 correspond-elle à vos attentes ? Peut-on dire qu’elle constitue un tremplin pour vos jeunes ?

Benoit Jambry : Bien entendu, l’opposition est très importante pour s’auto-évaluer. L’objectif de l’ ARCCH est de sortir un maximum de jeune pour le centre de formation du Cesson Rennes Métropole Handball. Le CPB Rennes et le Cesson Rennes Métropole Handball travaillent ensemble pour optimiser le parcours de chaque joueur avec les équipes séniors support de ces 2 clubs (LNH, N1, N2 et N3). On peut dire que la -18 ans nat est un tremplin pour la suite.

Comment abordez-vous cette semaine de stage à Concarneau ? dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Benoit Jambry : Cohésion de groupe, travail, rigueur, échange avec les autres formations, convivialité, tout ça avec un assaisonnement de respect et de fair-play.

Dans quelle mesure attachez-vous de l’importance à cette semaine de préparation et à ce tournoi ?

Benoit Jambry : La préparation physique est la fondation d’une saison réussite.

Vous aurez, durant cette semaine de stage, la possibilité de faire deux entraînements quotidiens et un match en soirée, comment pensez-vous gérer cette charge de travail pour vos joueurs ?

Benoit Jambry : Les allègements d’entraînement, les rotations pour les matchs, un groupe élargi à 16 joueurs, va nous permettre de réguler l’état de chaque joueur.

PS : Nous souhaitons remercier et féliciter les organisateurs de cette semaine. Merci à eux pour l’idée, le travail et l’investissement qu’ils pourront y mettre.