Sandrine

Eric

Question 1 : Peux-tu décliner ton nom, ton prénom, tes date et lieux de naissance, ton lieu d’habitation ?

  • Sandrine : Bonjour, je m’appelle GUEVEL Sandrine, je suis née le 1er février 1970 à Montereau-Fault-Yonne (77) et j’habite à Trégunc.
  • Eric : Bonjour, Eric Guevel, je suis né le 25 décembre 1966 à Brest et non à Jérusalem, j’habite une étable sur Trégunc.

Question 2 : Quand as-tu commencé à t’intéresser au Handball ? En quelles circonstances ?

  • Sandrine : Cela remonte à quelques années car Julien était en école de hand. J’ai commencé par accompagner mes 3 garçons en déplacements, puis je suis rentrée petit à petit dans le club en tant que bénévole.
  • Eric : Après onze années de football infructueuses, j’ai rejoint mon frère au SC Guilers pendant 2 ans (Entente St Renan Guilers) où j’ai vite remarqué que je ne serais jamais un grand joueur de handball. J’y suis retourné seulement 10 ans plus tard en Mayenne au club de Montenay (joueur et sponsor) et j’ai vraiment découvert ce sport et le vin aussi.

Question 3 : En tant que parent quelle satisfaction retires-tu de voir évoluer ta progéniture ?

  • Sandrine : Pour moi, quand ils sont petits, on essaie d’imaginer quand ils seront en séniors et quand ils y sont, c’est une fierté. Sinon je n’ai jamais vu que mon enfant sur le terrain, ça a toujours été une équipe que j’encourageai…Même si je crie souvent « c’est mon fils !!! » 🙂
  • Eric : Mes 3 gars s’il te plait : JULIEN : SENIORS GARS (en 1. et oui bien meilleur que son père), AURELIEN : -18 (un arrêt technique, on espère le revoir bientôt sur les terrains), KILLIAN : -18 (1ERs DE LEURS CHAMPIONNAT yeeeeesssss !). Je suis fier comme un paon t’imagine !!!

Question 4 : Pourquoi être venu vers le HB Sud 29 ? 

  • Sandrine : C’est plus Eric qui est entré au club comme joueur (en 3) l’équipe des râleurs 🙂
  • Eric : Pour raison professionnelles suite à une énième mutation. Et puis y’avais de la bière et de la lumière alors je suis rentré

Question 5: As-tu pratiqué le Handball toi-même ?

  • Sandrine : Oui même si je n’ai pas repris cette année, j’ai fait 10 ans de loisir, d’ailleurs avec Gilbert on a relancé le loisir dans le club, le pauvre, il s’en est arraché des cheveux avec nous, hihi 🙂
  • Eric : Oui, à Guilers, a Montenay(53), à Nozay(44), et bien sûr à Concarneau. Un piètre pivot et arrière droit….

Question 6 : Peux-tu nous parler de ta passion pour le Hand ? En quoi te paraît-il différent des autres ?

  • Sandrine : C’est un sport d’équipe, je ne sais pas si c’est différent des autres sports, mais il y a toujours quelque chose à construire pour arriver au but, c’est ce qui fait qu’on ne s’ennuie jamais à regarder ce sport, enfin… quand ça joue 🙂
  • Eric : COMBAT ! EQUIPE ! SOLIDARITE ! PARTAGE ! C’est un sport de partage, une école de la vie, on y révèle sa vraie personnalité car avec lui on ne triche pas. Et quand tu donnes c’est pour le plaisir de donner. Pas de médailles !! Le magasin est fermé de toute façon, ta récompense tu la lis dans les yeux des joueurs, des joueuses, du public. En plus c’est un sport de salle, hey 😉 on est mieux a l’intérieur ! non ?  L’hiver il ne pleut pas

Question 7 : Eric, ton époux, entraîne l’équipe première filles du club. Et toi, quelle est ton implication au sein du HB Sud ?

  • Sandrine : Je suis madame divers et variée (là, je vais faire sourire mon trésorier chef 🙂 ) je m’occupe des convocs dans les journaux, des relations mairie, trésorière adjointe et depuis peu avec Stéphane du pôle restauration/animation.

Question 7 : Tu entraînes l’équipe première filles du club.  Comment envisages-tu ton travail, y-a-t-il des principes essentiels sur lesquels tu t’appuies pour diriger ton équipe ?

  • Eric : Oui JP, priorité à l’équipe, l’individu n’est rien, l’équipe est essentielle. Mais chaque individu est un rouage de l’équipe : il devient incontournable quand il se met au service de l’équipe. Derrière cette vision du groupe, tout mon travail avec les joueuses est décliné vers un projet de jeu commun, un échange, où chacun amène sa pierre à l’édifice. On utilise les savoir-faire et les compétences de chacune pour écrire notre jeu et on laisse de côté le jeu qui ne nous semble pas être notre « marque de fabrique »

Question 8 : Toute la famille est investie au HB Sud 29 donc… Comment cela se passe à la maison, parle-t-on Handball à chaque repas ?

  • Sandrine : J’aime parler avec les garçons de leur match. Pour le reste j’aime passer un bon moment à table avec les portables éteints 🙂 Mais en général ça se passe bien, j’dis ça, j’dis rien, haha 🙂

Question 8 : Quelles sont selon toi, les difficultés de la filière féminine au sein du HB Sud 29 ?

  • Eric : Le choix des sports sur une grande ville. Avant dans les villes c’était foot les gars et hand les filles. Maintenant tu as danse, volley, basket, athlé, lecture, tricot, aquaponey, bref le choix est tel que la ressource est éparpillée. Il nous faut élargir notre champ d’action et proposer une structure de qualité avec un niveau de jeu. On y travaille.

Question 9 : Quel serait, selon toi ta principale qualité, et ton principal défaut ? Et pour Eric ?

  • Sandrine : Pour moi : « Attachiante »  🙂 je n’aime pas parler de moi 😉 Eric….ah ben… excessif 😉 comme défaut et combatif car quand il veut quelque chose, il va jusqu’au bout.

Question 9 : Quel serait, selon toi la principale qualité, et le principal défaut de tes joueuses en équipe 1 ?

  • Eric : Oula tu vas me mettre en danger la : elles sont toutes P A R F A I T E S. Plus sérieusement ce sont des coureuses, rapides, récupératrices, elles vont vite et elles aiment le jeu de transition, les contres. Ce sont des combattantes en défense. Elles cherchent le contact, sortent fort sur l’adversaire et ne refusent pas la confrontation. Par contre le défaut de la cuirasse est dans leur tête. Si les épaules rentrent à l’intérieur et qu’elles regardent leurs godasses alors là y’a le feu !

Questions 10 : As-tu d’autres « Hobby » dans la vie ? Si oui, lesquels ?

  • Sandrine : Gym, aquagym, marche à pieds, vélo, lire, jardiner, je suis curieuse de tout…et…le shopping 🙂
  • Eric : le hand n’est pas un hobby pour moi mais une passion. Cependant quand il me reste un peu de temps je vais dans le jardin ou plutôt dans la savane parce que ça pousse plus vite que le championnat

Quel est le livre qui t’a le plus marqué ? Pourquoi ?

  • Sandrine : « Les survivants » car c’est l’histoire d’une équipe de rugby où l’avion s’écrase sur la cordillère des Andes…la suite tout le monde la connait. Ce qui m’interpelle c’est jusqu’où peut-on aller pour survivre ?
  • Eric : 2 en fait : « Les survivants » : c’est un peu gore mais on peut sévèrement parler de dépassement de soi… et « La gloire de mon père » Pagnol avec un accent chantant , un chef d’œuvre

Quel est le film qui t’as le plus marqué ? Pourquoi ?

  • Sandrine : Aucun en tête mais je suis fan de Sophie Marceau J Après j’aime beaucoup de films mais j’en ai aucun en tête. Je suis assez bon public.
  • Eric : 2 aussi : « Dirty dancing »: un clin d’œil à Sandrine et « L’enfer du dimanche » …. j’te dis même pas pourquoi !!!!

Quel est le personnage historique que tu places au sommet de ton Panthéon ? Pourquoi ?

  • Sandrine : J’aime beaucoup Thomas Pesquet, il nous fait rêver et en ce moment on en a tous besoin et il a une zénitude que j’adore. Après c’est l’histoire du moment, je ne sais pas si on peut parler de personnage historique, en tous les cas il aura marqué son temps.
  • Eric : Nelson Mandela

Quelle est ta couleur préférée ?

  • Sandrine : Multicolore c’est-à-dire que j’aime toutes les couleurs d’ailleurs cela se voit sur moi 🙂
  • Eric : Le rouge avec une pointe de noir (ça me rappelle quelque chose)

Quelle est ta boisson préférée ?

  • Sandrine : Un bon café serré, un bon chocolat chaud et « du champagne » 🙂
  • Eric : Le punch de Sandrine il est dangereux mais tellement bon

Question 11 : Que fais-tu dans la vie ? Est-il facile pour toi de concilier ton travail et ton activité au club ? Comment fais-tu pour concilier les deux ?

  • Sandrine : je ne fais rien mais je le fais bien 🙂 J’essaie d’élever au mieux mes enfants (maman poule 🙂 ) et je me consacre beaucoup au bénévolat que ce soit dans les écoles ou au hand.
  • Eric : Je suis dans la grande distribution, un métier prenant et passionnant fait de rencontres et de découvertes. Les hommes, la marchandise, les actifs, tout y est vivant et complexe mais tellement simple à concilier. A propos de concilier, l’un cannibalise le temps de l’autre (le hand c’est chronophage) pour mes proches et mon métier. On passe vite de : faire un truc pour le hand entre 2 choses à : On va faire un truc pour le boulot et la famille entre 2 choses du hand ; C’est compliqué mais cela demande une organisation et beaucoup de patience de la part de Sandrine et je la remercie pour cela aussi.

Question 12 : Peux-tu terminer cette phrase ? Pour moi, une des grandes difficultés de la vie est de   …

  • Sandrine : ne pouvoir donner à chaque enfant le même bonheur que mes enfants ont eu.
  • Eric : ne pas décevoir. Mission impossible car tu ne fais jamais unanimité. Tes choix sont à la fois ta vie et ton tombeau.

Question 13 : Au sein du club, quel est le joueur ou la joueuse, la personnalité qui te surprend ou t’impressionne le plus, pourquoi ?

  • Sandrine : Si je dois en choisir un je dirai Pinou car c’est un phénomène à lui tout seul, je l’ai connu tout petit et il a toujours la banane J mais je les aime tous ! Et Alain Carval (un autre phénomène) il est entier avec son groupe moins de 18 gars 3, et ses gars l’adorent..Mais je vais arrêter les éloges sinon on ne va plus le tenir 🙂
  • Eric : Je ne citerai pas de joueuses elles ont toutes une marque de fabrique et puis je suis lâche sur ce coup-là (pas de risque de retour de bâton). Non moi je suis fan de pinou : un homme qui donne son corps a la science tous les week-ends. Il est P H E N O M E N A L. Y a mes fils aussi mais la y’a mélange des genres

Question 14 : Parle-nous du HB Sud 29, quel est ton regard sur ce club ?

  • Sandrine : C’est un club en pleine progression, on l’a bien senti cette année 🙂 on sent une dynamique et ce n’est que le début 🙂
  • Eric : Tu veux un roman la ? Le Rodolphe hbsud29 parce l’homme est partie intégrante de l’entité et indissociable. C’est un grand club (ne pas confondre avec gros) par l’ensemble des valeurs et l’image qu’il véhicule (pas toujours celle que l’on voudrait d’ailleurs parce que dans les tribunes c’est quand même un chaudron le porzou). Des formateurs des encadrants des bénévoles et des acteurs du terrain. UN TERRAIN DE JEU FORMIDABLE une source d’emm…. Mais on les oublies vite parce que hb sud 29 c’est plus fort que toi. Ce club c’est Mon mien, toujours en pleine mutation, bourré d’histoires d’hommes et de femmes de valeurs, de passages et de retours, de regard et de critiques (ce qui fait parler ne laisse pas indifférent héhé). Bref c’est un truc qui devrait être reconnu d’utilité absolue !!!

Question 15 : Si tu étais doué d’un super pouvoir et que tu décides de l’utiliser au profit du club, que ferais-tu immédiatement pour lui ?

  • Sandrine : J’aimerai que tout le monde y trouve sa place, joueurs comme bénévoles. Et des sous, des sous, des sous !!! (c’est la trésorière adjointe qui parle)
  • Eric : Attention les yeux : Une aréna avec un parquet dernière génération ou la colle est la bienvenue 2 salles d’échauffement en parquet , un espace de réunion avec tout le confort, un hammam, un sauna, une pièce de cryothérapie, un espace de muscu avec plein d’appareils partout, des salles de cours pour la section. Une salle de massage, un espace de vie avec logements pour les stages et tout le matériel possible pour bien travailler avec les joueuses et les joueurs. Une pièce dédiée à l’analyse vidéo avec les applications dernières générations. Tout un espace «  bien être bien vivre » bar restauration magasin. Et aussi un écran géant avec système vidéo. Bon allez je me calme (ça fait du bien de rêver)

Question 16 : Quel sont selon toi les prochaines étapes que le club devra franchir pour progresser ?

  • Sandrine : S’entourer des bonnes personnes et le reste devrait suivre, enfin j’espère.
  • Eric : C’est en route mon Jean-Pierre, c’est en route. Le club mute fortement actuellement avec son lot de joies et de peines, mais on est sur la bonne voie. La structuration est juste énorme les choix judicieux, on passe d’une entité rassembleuse vers un terrain propice à la création d’une structure organisée et fédératrice. Objectifs communs et connus, moyens réfléchis et concrets, anticipation des besoins, cloisonnement des tâches et des responsabilités : le projet est en route à nous de bien utiliser les forces vives qui le composent. Pour moi la prochaine étape sera de respecter ce que l’on écrit actuellement puis viendra le temps du sportif et des résultats mais cela ne peut que venir…

Question 17 : As-tu un souvenir, une anecdote qui t’a particulièrement marqué dans la vie du club ? Dis-nous lequel.

  • Sandrine : Soirée au Bounty avec Max 🙂 Sinon toutes les montées quelque soient les catégories d’âge, c’est toujours beau le bonheur sur les visages 🙂
  • Eric : -18 nation on reçoit Celles sur belle (grand club féminin) 1er du groupe avec à l’aller une défaite a -10 ou -8 je ne sais plus. Bref : ils viennent avec de la N3 (équipe renforcée), en face on est déterminé et le porzou est plein. Il reste 30 secondes 27 / 26 pour nous. Possession de balle pour Celles sur belle, prise d’intervalle tir poteau mais jet de 7 mètres. Tir de Celles sur belle, re-poteau et récupération de ma demi-centre (on a gagné) il reste 5 ou 4 secondes. Mais relance rapide vers……..l’adversaire qui intercepte et marque 27/27 buzzer. Un match de guerrières ! #fierdetreleurcoach…..

Question 18 : Comment se passe la préparation d’une soirée partenaires au gymnase, à quoi faut-il penser ?

  • Sandrine : Pour ma part quand je prépare une soirée partenaire, j’essaie de le faire comme si je recevais à la maison, conviviale, que les gens se sentent bien. D’ailleurs la prochaine, je vais partir sur un thème printanier….

Question 18 : Tu es à l’origine de la section sportive scolaire (CCHB) que tu diriges aujourd’hui, quelle place occupe cette structure dans ton quotidien, et dans ton cœur ?

  • Eric : Heu comme dirait petit gibus «  si j’avais su j’aurai pas venu ». Plus réellement quel parcours… que de questions que de réponses…Parler, discuter, créer, convaincre, reparler, dire les choses, les clarifier, améliorer, râler, crier, défendre le projet, rallier la ligue, le comité, le lycée, les partenaires, les clubs, fédérer, vendre, écouter, comprendre. Une entreprise dirait Anne Gaël (merci à toi miss) Seb on ne lâche rien….et coucou à David… Max et Mael bien sûr. On est à l’aube j’espère de quelque chose là aussi : pour la rentrée prochaine (et c’est exceptionnel) nous avoisinons les 40 candidatures dont plus d’une dizaine de filles et ce n’est pas fini !!! Du Finistère nord, du 56 du 22 ça vient de partout. Elle est chère à mon cœur mais la réussite sera notre capacité à passer le relais à une équipe qui la fera encore grandir. Là, je serai complètement heureux.

Question 19 : Quelle pourrait-être ta devise ?

  • Sandrine : La gentillesse est la noblesse de l’intelligence 🙂
  • Eric : Les filles m’appellent le philosophe car à chaque débriefing sur facebook je leur mets une citation en rapport avec le match. Donc j’en ai plein. Mais celle qui me correspondrait le mieux : « Fais-le ! Ne le fais pas ! Mais si tu le fais, ne le fais pas pour toi ! N’attends rien en retour, avance construit en respectant tes valeurs. La plus belle des récompenses est dans le regard de l’autre ».

Question 20 : Si Dieu existe, qu’aimerais-tu qu’il te dise lorsque tu arriveras au paradis ?

  • Sandrine : T’es mignonne mais c’est pas encore l’heure !
  • Eric : Complet !!!

Question 21 : Y-a-t-il une question que tu aurais aimé que je te pose ? Quelle serait alors ta réponse ?

  • Sandrine : oui il y en a une comme : quelle chose n’as-tu pas accompli et que tu regrettes ? j’aurais aimé adopter (en plus de mes enfants bien sûr), faire de l’humanitaire (un jour j’espère) et avoir une cuisine fonctionnelle car j’adore cuisiner ! (ça c’est un appel du pied). Sinon, en quoi aimerais-tu te réincarner si tu avais le choix ?  en homme pour avoir sa force et surtout pour savoir ce qu’il y a dans sa tête, comment il pense….  mais juste un jour 🙂
  • Eric : Oui « Tu bois une mousse samedi ? » et j’aurais répondu « Non, 2 »